Qu’est-ce qu’un Plan de Continuité d’Activité ?

Un Plan de Continuité d’Activité (PCA, ou Business Continuity Planning BPC en anglais) vise à établir une stratégie et lister l’ensemble des dispositions pour garantir la reprise et la continuité d’activités à la suite d’un sinistre ou d’un événement perturbant gravement le fonctionnement normal d’une entreprise ou d’une organisation.

Un PCA liste l’ensemble des mesures visant à assurer, selon divers scénarios de crises anticipées, le maintien – y compris temporairement en mode dégradé des prestations de services et/ou de production essentielles ou importantes de l’entreprise et/ou pour la communauté, puis la reprise planifiée des activités à leur niveau nominal.

Les Plan de Continuité d’Activité bénéficient toujours d’un regain d’intérêt en période de crise, ce qui est le cas au moment d’écrire ces lignes, en pleine pandémie de coronavirus, le COVID-19, en ce mois de mars 2020. Or un PCA doit préexister la crise car une fois celle-ci arrivée, l’urgence commande des actions autre que la prévention de… sa survenue !

10 étapes pour un Plan de Continuité d’Activité

L’infographie ci-dessous présente les étapes principales d’un PCA.

L’analyse stratégique doit déterminer les services, prestations ou productions à protéger, le niveau de risque acceptable ainsi que le niveau de service à maintenir en période de crise.

  • Tout risque ne pouvant être prévenu ni contenu à un coût soutenable, il faut déterminer quels risques sont acceptables
  • Le maintien d’une capacité nominale en temps de crise peut être hors de prix ou rendu impossible matériellement, aussi faut-il fixer l’objectif de niveau de service minimum indispensable et la durée d’indisponibilité maximale acceptable.

Il faut ensuite analyser les risques probables auxquels l’organisation doit faire face. Ces risques, de toute nature, sont évalués selon deux critères : la probabilité d’occurrence (ou leur plausibilité) et la gravité d’impact.

De là se déduisent les besoins en ressources dites « critiques », telles que les ressources humaines, les infrastructures, le système d’information, les ressources intellectuelles le cas échéant, et les fournisseurs externes pour les prestations et matières premières notamment,  qu’il faut protéger et/ou indispensables pour maintenir ou rétablir le fonctionnement des processus vitaux et importants.

Une fois les scénarios de réponse à crise établis, le PCA documenté et outillé, les rôles et responsabilités définis, il faut les tester régulièrement par simulation, à la façon de kriegspiel (ou batailles sur cartes). Les améliorations et corrections sont incorporées.

Lorsqu’une crise – un événement grave, disruptif – intervient, la priorité est de protéger :

  • Les personnes ; les employés, les personnes sur sites, les riverains, la communauté…
  • Les biens ; les actifs, l’outil productif, les biens immatériels (données, connaissances, plans…), les marchandises, etc.
  • L’environnement,

et de gérer la crise. Très rapidement, idéalement concomitamment, il faut activer le PCA pour assurer le maintien des prestations et/ou des livraisons selon les modalités prédéfinies.

Il faut ensuite revenir au fonctionnement nominal le plus rapidement possible et une fois la situation rétablie, faire un bilan et un retour d’expérience, afin de préparer… la prochaine crise !


A propos de l'auteur, Christian HOHMANN

A propos de l’auteur, Christian HOHMANN

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.