Lean 4.0 : rien qu’une resucée du bon vieux Lean Manufacturing ?

Face à Lean 4.0, les sceptiques et les esprits critiques (au rang desquels je me compte) peuvent arguer que c’est là rien de plus qu’une resucée du bon vieux Lean Manufacturing, une nouvelle opportunité de vendre de la formation et du conseil en Lean Manufacturing rhabillé de neuf et stimulé par le battage médiatique autour d’industrie 4.0.

Vous n’avez aucune idée de quoi il est question ? Lisez mon article : Qu’est-ce que Lean 4.0 ?

Lisez cet article en anglais : Lean 4.0: nothing but rebranding good old Lean Manufacturing?

C’est peut-être vrai. Lean 4.0 est peut-être plus que cela. N’en déplaise aux sceptiques et aux critiques, si la communauté adopte et utilise cette dénomination, elle perdurera.

Lean était connu sous plusieurs noms avant de s’appeler Lean

L’ironie de la critique à l’éventuelle évolution du nom Lean est qu’au début des années 1980, Lean était connu sous de nombreuses autres appellations noms avant que “Lean” ne soit finalement adopté.

Je ne me souviens pas, mais je suppose que les puristes de l’époque avaient accueilli le terme “Lean” comme rien d’autre qu’un autre nom pour “juste à temps” ou “méthodes japonaises”, parmi les nombreuses dénominations qui circulaient à l’époque.

Néanmoins, Lean (Manufacturing) a fait son chemin dans le langage et les pratiques industriels avant de s’étendre à l’ensemble des secteurs d’activité, laissant tomber son suffixe Manufacturing à mesure que Lean séduisait hors des seules activités industrielles.

Moins d’une décennie plus tard, les mêmes critiques sur le changement de dénomination auraient ridiculisé leurs auteurs, le terme Lean étant totalement accepté, à la mode et utilisé.

Le marketing des opportunistes

Chaque fois qu’un (nouveau) concept attire l’attention, profite du battage publicitaire, des opportunistes apparaissent du néant et s’en proclament experts de longue date. C’est ce qui s’est passé avec Lean Manufacturing, Six Sigma, Excellence opérationnelle, DDMRP et bien d’autres. Avec ces opportunistes surfant sur la tendance, les formations et les offres de conseil se multiplient.

Certaines organisations proposent ensuite de mettre bon ordre en séparant le bon grain de l’ivraie avec des programmes de certification, des systèmes de ceintures de couleur, etc. Mais, au fond, ce ne sont là que d’autres opportunistes, surfant sur la même vague.

Il ne faut pas longtemps aux organismes “sérieux” pour proposer des normes et des audits de conformité, payants, naturellement. C’est le business et c’est inévitable. Ainsi pourra-t-il en être de Lean 4.0, si le concept séduit.

J’aime bien l’idée de Lean 4.0

N’en déplaise aux sceptiques et aux opportunistes, j’aime bien l’idée de Lean 4.0 comme une évolution du Lean à l’ère numérique. Au moment de la rédaction de cet article (mars 2019), je n’ai que l’intuition que, même si Lean est adaptatif, la vague technologique et la numérisation croissante auront un impact sur Lean. Ses adaptations et les changements de paradigme pourraient bien justifier de l’appeler Lean 4.0.

Nous verrons sur la durée si davantage de personnes partagent mes points de vue, si le nom Lean 4.0 va être adopté. Sinon, j’écrirais un dernier article qui clôturera le sujet. D’ici-là, vous serez peut-être intéressé à vous abonner à ce blog et à être averti à chaque nouvelle publication.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Une réflexion sur “Lean 4.0 : rien qu’une resucée du bon vieux Lean Manufacturing ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.