Les startups et le risque des connaissances personnalisées

Dans les startups en général, on s’attend à trouver une certaine effervescence et une organisation plutôt informelle. Les rôles et responsabilités se déterminent de manière pragmatique en fonction des appétences et compétences de l’équipe originelle.

Le bouillonnement créatif et la relative liberté qu’autorise l’absence de cadre rigide, de processus définis et de procédures strictes comptent parmi les charmes des startups.

Cependant, parmi ces structures un peu trop libres et un peu trop informelles, il y en a qui portent trop peu d’attention à la capture de savoir-faire et à la formalisation du retour d’expérience. Pour celles dont c’est le cas, elles se rendent de fait dépendantes aux connaissances personnalisées.

Je développe ce point dans la vidéo :

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.